skip to Main Content

Un corps à corps historique

Depuis des années je vous envoie des billets, des coups de cœur ; je vous parle films, musiques, livres. Je vous communique mes engagements, mes créations.
Aujourd’hui est un autre jour, et c’est un jour sombre. De ces obscurités qui nous gangrènent.
Assez dits la colère, la stupeur, l’abattement, la tristesse, la colère encore…
Vient le temps de la réponse et il n’y en a qu’une : elle porte enfin un nom – le Nouveau Front Populaire.
Même si l’ombre de Mélenchon plane encore, elle et ses purges venues d’un autre temps, ses interdictions de parole, sa suffisance de Lambertiste élevé au biberon de l’autoritarisme bête et méchant, lui et son « antisémitisme résiduel », bref… Lui.
Il s’agit bien de Mélenchon, pas de l’ensemble des responsables LFI : Autain, Ruffin, et les exclus-es (dont il faut soutenir la candidature alternative) sont très clairs dans leur condamnation de cette bavure « politique » totalement délirante.
À ce sujet, je vous conseille le livre-enquête de Denis Sieffert (Politis) et Laurent Mauduit (Médiapart), Trotskisme, histoires secrètes. Édifiant.
Mais, aujourd’hui, c’est un autre homme, E.M, qui nous précipite dans le chaos et nous jette en pâture au RN dans un pays socialement abandonné, fracturé, apeuré. La gauche, elle, n’a pas raté ce rendez-vous avec l’Histoire et je me battrai – avec mes maigres moyens – pour qu’elle gagne ce terrible corps à corps.
Au deuxième tour, je voterai pour n’importe quel-le-le candidat-e en mesure de gagner contre le RN. Renaissance – dont beaucoup de leaders prévoient de voter blanc au deuxième tour s’ils sont exclus de l’éligibilité – renvoie le débat au « danger des deux extrêmes » et persévère ainsi dans sa
politique mortifère de roulette russe.
Voilà, je raconte ça, là. Besoin de dire et d’exprimer. Merci de m’avoir lu.
Force à nous toutes et tous.

Back To Top
Rechercher