skip to Main Content

“D’ailleurs et d’ici!” en librairie

D’ailleurs et d’ici ! L’affirmation d’une France plurielle, sous ma direction, aux éditions Philippe Rey.

Le livre-cocktail énergétique et visionnaire pour faire face aux discours étroits et défensifs qui impactent notre vision de la France, l‘affirmation d’un autre regard. Un livre illustré, alimenté par trente acteurs de terrain: enseignants, éducateurs, artistes, entrepreneurs, journalistes, écrivains, militants associatifs. Infos : www.dailleursetdici.news

Lilian Thuram : « La démarche de ce livre est essentielle. Apprendre à connaître la société dans laquelle nous évoluons, celle que nous participons à construire et, dans un même temps, apprendre à nous connaître nous-mêmes… Ces deux mouvements sont parallèles, ils ne fonctionnent pas l’un sans l’autre.»

Philippe Rey, éditeur
 : « Montrer une France bien d’ici, bien différente des clichés, n’en déplaise à ceux qui n’aiment pas les ailleurs, voici un défi qui m’a plu dans ce beau projet piloté par Marc Cheb Sun, magnifiquement exprimé par les multiples contributeurs. Une France méconnue, qui avance avec courage, ayant foi en elle-même. »

Rokhaya Diallo, journaliste, essayiste : « Je suis heureuse et honorée de joindre ma plume à ce livre. La France est un pays indubitablement multiculturel qui s’évertue a d’ignorer… et nous sommes bien décidé-e-s à lui montrer son vrai visage : coloré, curieux, dynamique et pluriel. Une France résolument moderne.»  

Dianguina Kouyate, intermittent de l’écriture : «La France d’aujourd’hui est un puzzle. Il est temps de combler les cases vides.»

Jean-Baptiste Phou, Auteur, metteur en scène, comédien : «Prendre la parole. Sans que d’autres le fassent à notre place. Parler à la première personne, de nous. Sans aigreur ni orgueil, juste un peu d’audace.»

Jérémie Fontanieu, prof d’économie en lycée à Drancy (93) : « Écrire pour faire savoir que la véritable beauté de notre pays réside dans sa pluralité ethnique, culturelle, sociale, religieuse, esthétique, musicale, cognitive. La France est « complexement » belle, bellement complexe ! Donnons la parole aux oubliés, aux relégués, aux méprisés ! »

Sacha Lin, fondateur de l’association des jeunes Chinois de France : «Je me suis investi dans ce projet parce qu’il n’y a pas de différences ethniques qui tiennent lorsque tous s’engagent pour des valeurs fondamentales».

Aurelia Blanc, journaliste indépendante : «Animée par l’envie de donner la parole aux sans-voix, tout en racontant les luttes, les énergies et la diversité d’une société en mouvement. Dans un pays pluriel que certains voudraient figé, fermé et uniformisé, D’ailleurs et d’ici est plus qu’un cri du coeur : c’est un projet d’utilité publique.»  

Moussa Camara, militant associatif.

 «Pour montrer que la France a changé, la nouvelle France est faite de nous tous et il faut des outils pour que chacun comprenne ces changements profonds.»  

`

Réjane Éreau, journaliste, auteur : «Parce qu’on gagne toujours à bousculer ses certitudes. A franchir les frontières. Cultures, diversité, engagement citoyen, conscience, spiritualité… Autant de sujets au cœur de mon combat contre le danger des cloisonnements et des prêts-à penser.»

Walid Hajar, écrivain : « Tous les jours, je passe devant cette librairie oùtrône en vitrine ce livre : « L’identité malheureuse ». C’est un best-seller, parait-il, signe du regard que la France porte sur elle-même, et sur cette identité, changeante, métissée. Il n’y a pourtant de malheur que dans le regard que nous lui portons. Changeons ce regard. Racontons les histoires qui la portent pour retrouver le goût des autres, et l’amour de nous-mêmes. C’est mon ambition pour ce livre.

 

Mehdi Slimani, danseur, chorégraphe : «D’ailleurs et d’ici, je suis, je reste… Danser, écrire, se faire témoin de ce Monde qui m’enserre, et m’inspire.»

Anasthasie Tudieshe, journaliste indépendante : «Ce projet est important. Mon travail est d’offrir au plus grand nombre les éléments qui permettent de questionner ce qui nous est donné comme une évidence. Et c’est ce qui me plait dans ce projet: c’est la France comme vous ne l’aviez jamais vue que nous proposons. Elle n’a pas été questionnée de cette manière auparavant.» 

Fatma Bouvet de la Maisonneuve, médecin, psychiatre :  «La question de l’identité est récurrente et dans différents registres, elle est souvent douloureuse et reste sans réponse. Je suis une immigrée : Tunisienne naturalisée Française par mon mariage et mère de deux enfants métissés dont la double culture représente une richesse vécue sans heurts par la jeune génération, mais mal interprétée voire condamnée par quelques plus anciens. Le faire savoir, c’est ouvrir la voie de l’optimisme perdu des Français.»

Charles Cohen, journaliste : “Je suis passionné par les voyages, la géopolitique et les questions identitaires/d’immigration. Ma participation au livre « D’ailleurs et d’ici » s’inscrit donc en totale adéquation avec mes engagements pour faire émerger une France fière de sa pluralité.”

Lanna Hollo, Consultante droits de l’homme, droit des minorités, anti discrimination : “Dans un contexte où les fantasmes dominent les discussions sur l’identité, la sécurité et l’histoire, où le projet d’extrême droite devient, pour beaucoup »acceptable », ce projet est une question d’URGENCE. C’est une démarche ambitieuse et collective pour créer une alternative à ces thèses dangereuses par une information réaliste.”

Bilguissa Diallo, entrepreneur : ” En tant qu’entrepreneur et ancienne journaliste française d’ascendance africaine, ce qui me motive à participer à cet ouvrage c’est la perspective de donner à des jeunes un champ de vision plus large de leurs possibilités futures. Connaissant le travail de Marc Cheb Sun, ce livre sera un outil précieux qui donnera à ces jeunes foi en l’avenir et en eux-même !”

Bams, auteure, compositrice et interprète : “Parce qu’avant de prendre le pavé ou les cailloux, ils nous reste encore les mots pour nous raconter ! Des mots pour exister…”

Frédéric Chau, comédien : “Durant mon enfance, j’ai beaucoup subi le regard porté et la maladresse des gens qui ont eu des conséquences parfois blessantes sur mon épanouissement et ma construction… Mais les temps ont changé et la France change. Aujourd’hui j’ai compris que c’est ma différence qui me fait briller. Alors je veux la cultiver…”

Rodrigue Laventure, éducateur en Prévention Spécialisée, danseur, photographe : “Je rencontre, dans ma pratique professionnelle, des personnes qui n’ont plus de « Mot(s)  » : le Mot est non-dit, il est tu – taire-. Le Mot est perturbé, le Mot est galvaudé… Mot tronqué, Mot trompé, Mot inerte… » Le Mot combat terreurs et malentendus. Prétexte est là. Danseur, je suis convié au bal des Mots, par le MC.S. Educateur,  “j’ébullitionne” dans ce bouillon de culture. Photographe, les clichés m’interpellent. Le Mot devient fédérateur, singulièrement pluriel et Métis.”

Ludovic Clerima, journaliste : “D’ailleurs j’en rêve, d’ici je suis. Un livre pour prendre de la hauteur et éviter de toucher le fond. Utopiste. Optimiste. Si vouloir libère, alors délivrons-nous ensemble.”

Lisa Serero, journaliste : “Contribuer à D’ailleurs et d’ici ! représente une chance inouïe de refléter le visage de la France tel qu’il est et non tel qu’on veut nous le faire croire. Grâce à ce support, les jeunes pourront enfin se sentir appartenir au pays qui les a vus grandir.”

 

Infos : www.differentnews.org

Back To Top
×Close search
Rechercher