skip to Main Content

Suis très honoré d’intégrer le Comité de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage

Communiqué de presse
10 mai 2019

La Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage créée à l’été 2019
www.gip-mmeta.org

La Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage sera créée à l’été 2019, a annoncé aujourd’hui le Président de la République lors de la cérémonie de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition qu’il présidait pour la première fois au Jardin du Luxembourg. Cette annonce marque la fin du travail de préfiguration conduit depuis 2017 par Jean-Marc Ayrault, dans le cadre du groupement d’intérêt public – mission de la mémoire de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions (GIP-MMETA) qu’il préside.

Un comité de soutien présidé par Christiane Taubira

Jean-Marc Ayrault a confirmé avoir adressé le 9 mai 2019 au ministre de l’intérieur, pour transmission au Conseil d’Etat, le dossier de reconnaissance d’utilité publique adopté à l’unanimité par le conseil d’administration du GIP-MMETA. A cette occasion, il a dévoilé la composition du comité de soutien de la Fondation. Réunissant 40 personnalités d’horizons divers, il est présidé par Christiane Taubira qui officialise ainsi sa participation à la Fondation après avoir été présente à chaque étape de sa préfiguration.

Une Fondation dotée d’un budget public-privé de plus de 2 M€/an

La Fondation disposera d’un capital de 1,635 M€ réunissant autour du groupe CDC-Habitat et de Quartus, grands donateurs, trois autres donateurs privés (Fondation Trace TV, Corinne et Pierre Sainte-Luce), deux donateurs publics (SNCF et IDEOM) et 21 collectivités territoriales des cinq DOM (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et La Réunion) et de l’Hexagone (liste ci-jointe).

Le premier budget de la Fondation s’élèvera à 2,2 M€/an sur quatre ans (2019-2022), financé pour moitié par l’Etat et pour moitié par 13 mécènes : le groupe Action Logement (grand mécène), Aéroports de Paris, la CASDEN, Corinne et Pierre Sainte-Luce, la Fondation Total, le Groupe Bernard Hayot, la Ligue de l’Enseignement, le groupe Trace TV, la MGEN, La Poste, la RATP, la SNCF.

Une institution originale au service de la cohésion nationale

Dans le prolongement des rapports d’Edouard Glissant (2007) et de Lionel Zinsou (2017), la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage aura pour mission de promouvoir une France rassemblée dans sa diversité, en racontant les quatre siècles d’histoire qui nous unissent à l’Afrique, à la Caraïbe, aux Amériques et à l’Océan Indien ; en célébrant la richesse des héritages culturels, artistiques et humains issus de cette histoire ; en défendant les valeurs républicaines et l’engagement de la France contre le racisme, les discriminations et les formes contemporaines d’esclavage.

La Fondation s’adressera prioritairement à la jeunesse en développant des contenus innovants et en soutenant des actions sur tout le territoire, autour de cinq programmes d’actions : la recherche ; l’éducation ; la culture et le patrimoine ; la mémoire et la citoyenneté ; et enfin le numérique.

Elle sera dotée d’une gouvernance ouverte sur la société, avec un conseil d’administration réunissant ses principaux mécènes, les collectivités territoriales fondatrices, de grands partenaires institutionnels (le CNRS, le CESE, le Mémorial ACTe), le mouvement associatif et des personnalités qualifiées, et plusieurs conseils spécialisés (conseil scientifique pluridisciplinaire, conseil des territoires, conseil d’orientation). Elle remplacera le comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage, dont elle reprendra les missions auprès de l’Etat.

Contact : Armelle Chatelier, armelle.chatelier@gip-mmeta.org 06 88 17 68 25

COMPOSITION DU COMITE DE SOUTIEN DE LA FONDATION

Christiane Taubira Présidente du Comité de Soutien
Claire Andrieu Historienne
Pascal Blanchard Historien
Patrick Chamoiseau Ecrivain
Marc Cheb Sun D’ailleurs et D’ici
Alain Chouraqui Président de la Fondation du Camp des Milles
Michel Colardelle Conservateur général du patrimoine
Maryse Condé Ecrivaine, ancienne présidente du CNMHE
Catherine Coquery-Vidrovitch Historienne
Myriam Cottias Historienne, CNRS, ancienne présidente du CNMHE
Bertrand Dicale Journaliste
Doudou Diène Diplomate
John Franklin Musée National d’Histoire et de Culture Africaine-Américaine
Jacques Galvani Entrepreneur
Isabelle Giordano Présidente d’UniFrance
Fanny Glissant Réalisatrice
Sylvie Glissant Directrice de l’Institut du Tout-Monde Edouard Glissant
Steevy Gustave Producteur
Yasmine Ho-You-Fat Comédienne
Ivan Jablonka Historien
Olivier Laouchez PDG du groupe Trace TV
Chantal Loïal Chorégraphe
Alain Mabanckou Ecrivain
Jean-François Manicom Curateur de l’International Slavery Museum de Liverpool
Jacques Martial
Daniel Martial
Maximin Président du Mémorial ACTe
Ecrivain
Léonora Miano Ecrivaine
Pap Ndiaye Historien
José Pentoscrope Economiste
Corinne Sainte-Luce Médecin
Pierre Sainte-Luce Médecin, sociologue
Jacques Schwarz-Bart Musicien
Simone Schwarz-Bart Ecrivaine
Bintou Simporé Journaliste
Leïla Sy Réalisatrice
Ibrahima Thioub Recteur de l’université Cheikh Anta Diop
Agnès Troublé « Agnès B », créatrice de mode
Françoise Vergès Politologue, ancienne présidente du CNMHE
Jean-Claude William Président du conseil scientifique de la Fondation Aimé Césaire
Lionel Zinsou Ancien Premier ministre du Bénin

Photo : Peinture L’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises, Biard

Back To Top
×Close search
Rechercher