skip to Main Content

This is not a Love song: mon texte est adapté au cinéma

Mon texte romanesque sera adapté à l’écran. Les droits ont été achetés par Slot Machine, notamment productrices de Mélancholia de Lars Von Trier ou de Woman at War (Prix du public, Cannes 2018). Entrée en écriture du scénario : janvier 2019. Yes !

This is not a Love Song

1976. Rue Jean Moulin, Seine-Saint-Denis.

Frontière check-point entre la cité verticale, éruptive, et l’avenue qui conduit tout droit à Paname. Elles ont seize ans. Arabes, Haïtienne, Portugaise, Juive, elles croquent leurs rêves à pleines dents, «J’veux être pilote de ligne et le premier mec qui ricane, il va me trouver » «Ingénieur ou rien, pas de compromis», elles crient leur rage au son du punk rock, bousculent les traditions. Une énergie qui les propulse dans ce siècle qu’elles se jurent de conquérir, malgré les drames de la cité et ceux des familles. Témoins charmés, grand frère Magyd et le petit Jamal amorcent leur décrochage d’un monde qui ne laisse aucune place à leur poésie lunaire et décalée.
« -J’voulais pas t’blesser
– C’est l’existence qui me blesse, bébé, c’est pas toi. »

 

1984. Porte de Bagnolet, ça vibre depuis le métro dans un cocktail de Funk, soul et rap scandés. À son tour, petit Jamal est devenu ado. Enfermé dans ses « heures bleues », comme il dit, ses insomnies. La nuit, il tourne en rond, tachycardie mentale. Protégé, entouré, couvé d’amour par son grand frère, Magyd, qui lui, du coup, ne voit pas les années défiler…
Les filles, pour sûr, elles se battent ; la vie, c’est comme un ring. Liz marquée au fer du «Dass» (Sida), Sophie en descente du grand escalier sur la scène de ce cabaret punk qui fait le succès de la capitale… Nora infirmière versus ingénieur car la vie est passée par là. Oulaya en fuite convulsive de la banlieue vers la city berlinoise. Ghani lesbienne en sommeil. Soukayna, mutante affirmée de la cause noire… Elles assurent et, chaque jour, inventent leur « girl power ».


1990-2001.
Vu de dos, y’a vraiment de quoi se marrer : doudoune sur djellaba, pantalon de survêt rentré dans de hautes chaussettes Nike, grosses baskets comme touche finale. Un grand, un meedle, un p’tit, le tout dans l’ordre… Les Dalton Muslim hantent la cité.


Not a Love song?
Dans un compte à rebours infernal, pourtant bien loin des terreurs de Manhattan, jusqu’au coeur de ce bout de vie du 93, le 11 septembre 2001 viendra briser des vies, impulser des amours, emporter des amitiés, confronter des familles. Back in the days when I was a Teenager
Une plongée au coeur de destins-cités, libres et universels, un regard au rythme des pulsations de l’époque.

La playlist du roman

Ecouter la playlist sur Deezer.

Back To Top
×Close search
Rechercher